Français Bienvenue sur le site des Rhums Damoiseau


En cliquant sur le lien çi-dessous, je certifie avoir l'âge légal requis par la législation sur l'alcool dans mon pays de résidence pour visiter le site.


Anglais Welcome on Rhum Damoiseau's website


This site is intented for audience of legal drinking age only. You are not to proceed unless you are at least this age. By entering this site you confirm that you are at least the legal age in your country.

Entrer dans le site , Enter into the website

Vous êtes ici --> Accueil du site > Coin du specialiste > Fabrication du Rhum Agricole

Fabrication du Rhum Agricole



Comment passe on de la canne à sucre au Rhum Agricole Damoiseau ?



Le rhum et le sucre sont extraits du vesou (jus de canne). Celui-ci est obtenu en écrasant les tiges de cannes
coupées en morceaux dans un coupe-cannes. Le vesou ainsi obtenu comprend 70 % d'eau, 14 % de saccharose,
14 % de fibres, 2 % d'impuretés.

La canne est introduite dans une batterie de plusieurs moulins composés chacun de trois cylindres, qui assurent
un broyage de plus en plus fin. Les résidus à la sortie du denier moulin sont appelés " Bagasse ". Cette dernière,
très fibreuse est utilisée comme combustible et fournit à l'usine l'énergie nécessaire à son fonctionnement.

La bagasse est également utilisée, après mélange avec les matières organiques issues de la distillation (vinasse),
comme engrais naturel dans les champs de canne à sucre.

Ainsi, l’ensemble des produits issus de la canne à sucre sont valorisés.

Le jus obtenu est filtré et envoyé en fermentation . Celle-ci s'opère avec un apport de levure et dure 24 à 36
heures. Elle donne un vin appelé " Grappe " titrant 4 à 6°. La suite relève du travail de la colonne à distiller
(Colonne à plateaux ). Le rhum incolore ainsi obtenu prend le nom de " Grappe blanche" et titre 60 à 80 %
d’alcool.

Ce rhum passe environ 6 mois en bonification dans des foudres en chêne. Au cours de ce stockage a lieu une
évaporation de certains composés aromatiques, une aération et une homogénéisation des différentes
fabrications sont également effectuées.

Après la bonification, le rhum est mis à degré de commercialisation (par addition d'eau déminéralisée, de 40° à
55° selon les goûts de nos clients sur les différents marchés) ou mis en vieillissement.

Le rhum mis à vieillir se charge en matières tanniques et en essence de bois pour devenir un rhum "vieux". Il
faut un stockage de trois ans minimum en fûts de chêne pour obtenir un rhum vieux.